« Vous reprenez le sport ? Allez-y tranquille! »

Faire du sport en permanence, une tendance de plus en plus présente chez les français. Oui ce lancement est digne d’un reportage de « Capital » sur M6 mais c’est la vérité. Alors toi aussi tu veux avoir des discussions endiablées avec tes potes et copines sur les calories perdues après une bonne activité sportive ? Toi aussi tu veux kiffer voir fondre ta graisse sur ta montre TomTom? Je comprends mais je te déconseille certaines pratiques pour débuter car le résultat va être automatique : deux semaines plus tard tu vas te remettre à regarder la téloche. 

affiche.Rocky-III-L-Oeil-du-tigre.5304

Le crossfit 

Le crossfit c’est tendance, c’est cool car le nom est sympa déjà. Du cross, du fit, tu te dis qu’avec ça, Vin Diesel va pas tarder à chier tout mou s’il te croise dans la rue deux mois plus tard. Tu fonces, tu kiffes le lieu, le matos, tu te dis « je vais bosser, me faire mal » et puis arrive la deuxième séance. T’as morflé à la première avoue, on t’a demandé de faire des « Squats », des « Deadlifts », des « Amraps », des « Handstand Push-Up », des « Burpees », bref en plus d’avoir révisé ton anglais, tu t’es dis c’est bien joli le crossfit mais pour les autres quoi. En résumé, comme dirait une grande philosophe télévisuelle, « Tu n’es pas venue là pour souffrir okay? ». En plus ton prof n’est pas du genre à te faire des cadeaux, on est plus « ambiance armée » où il va t’ordonner de « faire 1200 mètres en sprint et 250 abdos » en 8 minutes. Nom de dieu mais les allemands sont revenus pour qu’on s’entraîne comme ça ? Il te demande de lâcher lorsque tu ne peux plus et vu que tu ne peux plus assez rapidement, il te dit « allez allez ». Aïe ! Putain de douleur à la cuisse ! (ce n’est pas vrai mais tu peux arrêter la séance). Je me soigne et je reviens… ah bah non en fait. 

Sans titre

Le badminton

Le badminton, c’est hyper fun comme sport, ce petit volant qui passe d’un camp à l’autre et toi qui te prends pour un équilibriste à chaque échange ! En plus c’est sympa car c’est en salle, il fait chaud, on est bien, le terrain est assez petit, parfait pour une reprise. Seul problème : l’adversaire. Tu veux jouer contre quelqu’un qui a le niveau, qui a l’habitude d’en faire et qui veut te faire progresser. Cette personne, en à peine 20 minutes, t’as envie de lui brûler les testicules dans un bain d’acide afin qu’il souffre sa mère. Petit coup à gauche, grand coup à droite, amorti juste dessus le filet, smash fond de cours, coup lifté demi-terrain gauche, droite, t’as certes perdu 250 calories mais aussi ta fierté. Il t’a plus fait courir qu’un chien de chasse le jour de l’ouverture du chevreuil. Le terrain tu le connais par coeur, seul point positif dans cette défaite cinglante 21-3. La prochaine fois, tu vas proposer à ton pote Kévin de venir jouer. Lui, tu le bats depuis 15 ans dans tous les sports. Il est nul, il n’y aura pas beaucoup d’échanges mais t’es certain de gagner. 

sport

Le five

Ah le five ou city foot, c’est pareil, salle climatisée, petit terrain, ça va le faire, t’as pas la condition physique mais ton peu de technique va compenser le tout. QUE NENNI ! Au début ça va, c’est sympa, tout le monde se chauffe et puis arrive le premier quart d’heure. T’es déjà mort et il reste encore 50 MINUTES. T’as un peu de fierté, tu te replaces, tu repars balle au pied, tu perds le ballon, tu te replaces, le mec qui est au but veut rester gardien, donc tu cours, tu passes et tu perds la balle, tu te replaces, tu cours, tu fais le pressing AH tu récupères le ballon, tu le perds de nouveau, tu fais le pressing, NOM DE DIEU C’EST LE « JOUR SANS FIN 2 » cette histoire! STOP ! Et ça c’est encore quand tu vois le ballon ! Pour peu que l’équipe en face se transforme en Real Madrid, tu vas passer ton temps à galoper et voir cette foutue balle comme une illusion, une bouteille d’eau dans le désert africain. Et puis leur moquette c’est bien sympa mais un moment de déconcentration et c’est l’entorse de la cheville. Seul point positif : tu auras une excuse si tu commences à choper de la brioche en guise d’abdos.

conjugaison-verbe-souffrir-1

La natation

Ah la natation, ça aussi c’est très sympa ! Faire du sport dans l’eau : c’est rafraîchissant, l’entrée de la piscine du coin n’est pas trop excessive, tu te dis que si tu te motives, Camille Lacourt va renoncer face à toi en cas de qualification pour la finale départementale petit bassin. Mais t’as oublié un truc essentiel : dans l’eau on peut transpirer et bien transpirer. Un raisonnement te vient en tête : « je viens de faire juste 100 mètres et j’ai déjà le souffle d’un buffle traqué depuis 3 heures par un chasseur, est-ce normal? ». Tu étais partie pour faire 1 kilomètre et puis finalement tu te dis que 700 mètres c’est déjà pas mal. Après tout, tu es tout seul, personne ne va te dire que c’est quand même un peu à chier ta performance. En plus d’être nul, tes camarades de ligne d’eau vont te le rappeler à chaque moment. Entre la vieille qui va plus vite que toi avec sa planche et le bourrin qui aligne sa 48ème longueur en crawl, tu te dis clairement que tu n’es pas invité(e) au congrès national du bonheur. Tu vas y’aller trois fois à la piscine et puis après arrive l’hiver. L’hiver, il fait froid et puis leur bassin « n’est pas trop trop bien chauffé non plus » (en vrai l’eau est à 20 degrés mais t’es juste une feignasse). 

BREF, tu fais ce que tu veux mais moi j’ai essayé de te prévenir. Si tu te sens pas concerné tant mieux ! Si tu te sens concerné bon viens faire un câlin, ce n’est pas grave ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s